Pansement compressif et hémostase.

Point interrogation

Question : 

Devant un saignement persistant malgré la mise en place d’un pansement compressif pour qu’elles raisons faut-il rajouter un autre pansement sans retirer le premier ?

 

 

Réponse :

Le pansement compressif a pour objectif de ralentir puis d’arrêter un saignement par son action mécanique qui vient se surajouter aux mécanismes physiologiques habituels de l’« hémostase ».

En effet cette « hémostase » correspond à la mobilisation et à l’utilisation de tous les éléments qui existent normalement dans le sang et qui vont concourir à arrêter l’hémorragie (plaquettes sanguines, divers facteurs de coagulation etc….) par la fabrication de substances qui se déposent sous forme de membrane sur la zone blessée et assure ainsi la coagulation. Ce processus qui est plus ou moins rapide va produire une coagulation et un arrêt de l’hémorragie (du moins quand la lésion du vaisseau n’est pas trop importante).

Retirer le premier pansement pour en mettre un second s’est alors détruire par arrachage toute la structure qui est en train se mettre en place et empêcher un processus normal.
Ceci est d’autant plus important qu’actuellement pour assurer la prévention de pathologies cardio-vasculaires nombre de personnes ont des traitements continus d’anticoagulants ou de médicaments « anti aggregant plaquettaires* » et dans cette situation les mécanismes de coagulation sont ralenties.

* C’est en particulier par le mécanisme de l’agrégation des plaquettes sanguines que se produisent les obstructions des vaisseaux sanguins au niveau du cœur.

Paru dans secourisme revue n°192

Please log in to rate this.
0 people found this helpful.


← Pansement compressif et hémostase.

Les commentaires sont clos.